Chargement en cours

Cultivons l'accueil

Cultivons l'accueil - France

IMG_6229.jpg

Tero Loko

Après plusieurs années d'expérience dans l’accompagnement de demandeurs d’asile et des réfugiés, Adeline Rony, Marie Rouillard et Lucie Brunet ont créé l'association Tero Loko en 2017 avec une envie : proposer une réponse innovante à la problématique de l'insertion des personnes reconnues réfugiées. En effet, si l'obtention du statut de réfugié est un premier soulagement pour ces personnes, une insertion réussie dans la société est un défi pour tous. L’association veut expérimenter un dispositif d’accueil global qui favorisera la cohésion sociale tout en répondant à une seconde nécessité : redynamiser certains territoires ruraux, et créer des emplois pour les personnes du territoire en situation de précarité.

Le projet

Le dispositif d’accueil global proposé portera sur 3 dimensions : l’accès à l’emploi avec la mise en place d’une production biologique de légumes et de pain, via 15 postes en insertion pour 10 personnes réfugiées et 5 personnes du territoire, l’accès à un habitat partagé (6 appartements) pour les personnes salariées qui le souhaitent ainsi que leur famille, et la création d'un lieu pour les habitants du territoire, permettant la création de projets personnels et collectifs : jardin partagé, cours de cuisine du monde, cours de langues, randonnées… 

Galerie Photo

IMG_6908.jpg
IMG_6737.jpg
IMG_6829.jpg
IMG_4835.jpg
IMG_6652.jpg
20190129_163944.jpg
IMG_6139.JPG
dessin-avec NDO.jpg

Localisation

Tero Loko est en train de prendre vie à Notre Dame de l’Osier, situé sur la communauté de communes de St Marcellin-Vercors-Isère. Ce village de 500 habitants est situé à 5 kilomètres de Vinay, ville de 4200 habitants desservie par le TER reliant Grenoble et Valence.

Contexte

En 2017, 43 000 personnes ont obtenu le statut de réfugiés en France, ce qui devrait leur garantir l’accès au droit commun. Pourtant, malgré les solutions mises en place par l’État et le réseau associatif, l’accompagnement est extrêmement segmenté et cantonné dans les villes. Les chances d’obtenir un emploi et un logement sont limitées et les situations d’isolement social prégnantes. Or parmi les personnes réfugiées, de plus en plus viennent du milieu rural et 14% ont des compétences agricoles ou artisanales, compétences souvent non valorisées dans leur parcours d’insertion en France. 

Objectifs du projet

  • Faire connaître l’offre d’insertion et mener le recrutement
  • Favoriser l’autonomisation et l’insertion des personnes accueillies
  • Développer les activités de production de pain et de légumes bio et de commercialisation
  • Mobiliser les habitants du territoire : bénévolat, participation aux événements, achat de paniers…

Résultats attendus et activités

  • Recrutement de 5 personnes bénéficiaires, dont 2/3 réfugiés et 1/3 habitants du territoire.
  • 60% des personnes accueillies ont trouvé un travail ou une formation professionnalisante sur le territoire au bout d’un an.
  • Production de 30 légumes différents et de 2 800 kg de pain pour un chiffre d’affaires prévisionnel en année 1 de 46 000 €, 40 abonnements à des paniers.
  • Implication de 50 habitants dans le projet

Parties prenantes

Partenaires financiers :

  • Emmaüs-France
  • Préfecture de l’Isère
  • Département de l’Isère
  • France Active
  • Fondation Bruneau
  • La Fabrique Aviva
  • Fonds de dotation Hoppenot
  • Fonds EDF Agir pour l’Emploi

Partenaires techniques :

  • Coportage du projet : Emmaüs-France, le Réseau Cocagne
  • les acteurs publics : la préfecture de l’Isère, le département, la DIRECCTE, la mairie de Notre-Dame de l’Osier, la Communauté de Communes
  • les experts des réfugiés : l’Office Français de l'Immigration et de l'Intégration
  • les acteurs de l’insertion : Pôle Emploi, la Fédération des Acteurs de la Solidarité, Chantier Ecole, Territoire Insertion 38
  • les acteurs de l’ESS : Alter’incub / France Active, Entrepreneurs Solidaires Centre Isère
  • le bailleur social Pluralis

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 8 000 € pour l'année 2019, pour de l’achat de matériel lié à la mise en place de l’activité agricole biologique de la structure.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet

Pas d'actualités pour le moment

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialité X