Chargement en cours

Les Graines de L'Espoir (phase 2)

Les Graines de L'Espoir (phase 2) - Inde

2011 NAVDANYA petite.jpg

SOLIDARITE ET NAVDANYA

Créée en 1980, SOLIDARITÉ est une association de loi 1901 dont la mission est de participer à la réduction du chômage rural et à la satisfaction des besoins essentiels des populations les plus défavorisées, les peuples autochtones et tribaux, les petits paysans et les sans terre.

L’association travaille depuis 30 ans au service des exclus en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et en Europe. Au Sud, elle travaille exclusivement avec des associations et des mouvements locaux et encourage des programmes sur plusieurs années afin d’aider les populations à conquérir leur autonomie. Au Nord, elle participe à l’information et à la sensibilisation du public sur les inégalités dans le monde et sur la critique du développement.

En 2015, l’association a décidé de se renommer SOL, Alternatives agroécologiques et solidaires, avec la priorité de « Replacer l’Homme au cœur de son environnement ». Elle a décidé de recentrer sa finalité autour de deux thématiques : l'accès à une agriculture paysanne et la protection des ressources naturelles et de la biodiversité. 

LE PROJET

La fondation Terra Symbiosis a soutenu la première phase du projet « Les Graines de l’Espoir » entre 2011 et 2015 pour assurer la souveraineté alimentaire des communautés marginalisées de 13 villages du district de Dehradun. Ce projet a montré sa pertinence : transition totale à l’agriculture biologique pour les 486 paysans formés, souveraineté alimentaire atteinte, augmentation de la biodiversité de la zone et renforcement du rôle démocratique des femmes.

Aujourd’hui, l’association SOL et son partenaire indien Navdanya souhaitent prolonger ce travail par la phase 2 du projet. L’accent sera mis sur la continuité, en continuant à former des paysans à l’agriculture biologique et au maraîchage dans 15 nouveaux villages, mais aussi l’innovation, en identifiant des semences résistantes au changement climatiques pour cette zone fragilisée par les sécheresses et inondations. Un plan durable de sécurité écologique et économique incluant le développement et la conservation de ces semences, l’agriculture biologique et le développement marketing d’activités génératrices de revenus seront inclus. Pour améliorer l’information des habitants de la zone, des jardins de démonstration seront créés dans les écoles, des outils de communication seront élaborés et des évènements (festivals, marches) organisés.

Galerie Photo

activite?transformation.jpg
Re?colte de camomille.JPG
Jardins de de?monstration e?cole.jpg
VandanaShiva avec des gardiennes de semences2.jpg
formation.jpg
pre?sentation me?thode de compost.jpg

Localisation

Le projet est localisé au Nord-Ouest de l’Inde, dans l’Etat de l’Uttarakhand, District de Dehradun. Cette zone est voisine de la ferme expérimentale de l’association Navdanya, qui abrite une collection très importante de semences.

Contexte

Malgré le développement économique positif de l’Inde et l'existence d'un État de droit, le fossé entre les Etats riches et pauvres et entre les zones urbaines et les zones rurales du pays se creusent. Pourtant, les deux tiers de la population vivent en milieu rural et l'agriculture occupe encore la moitié des actifs : elle représente une source de revenu pour plus de 57% de la population, et environ 20% du PNB indien.

Dans l’Etat de l’Uttarakhand, Etat de mise en œuvre du projet situé au Nord-Ouest de l’Inde, environ 75 % de la population dépend de l'agriculture. Or la région a été fortement touchée par des catastrophes climatiques ces cinq dernières années, alternant entre graves sécheresses répétées et inondations extrêmes - celle de 2013 a très fortement impacté le projet. Les conséquences ont frappé durement les communautés rurales, l’accroissement de la pauvreté et de la faim dans cette zone ayant engendré de graves problèmes sociaux : le nombre de jeunes ruraux qui migrent dans les villes est en constante augmentation, venant ainsi gonfler la population des bidonvilles.

Il apparaît nécessaire de mettre en place des actions de conservation de la biodiversité et de promouvoir l’agriculture biologique. C’est pourquoi l’association SOL et son partenaire indien Navdanya ont mis en place une première phase du projet entre fin 2011 et début 2015, constituant un projet pilote et modèle pour la transition agroécologique dans 13 villages de la vallée de Dehradun. Les résultats de ce projet ont été largement atteints : 486 agricultuteurs formés, tous convertis à l’agriculture biologique, la moitié produisent des surplus et la biodiversité a augmenté de 25%.

Les associations souhaitent mettre en place une deuxième phase afin d’aller plus loin : améliorer davantage la résistance au changement climatique, la souveraineté alimentaire et l’indépendance économique de villages voisins. Forte de son expérience dans le domaine de la conservation des semences, Navdanya souhaite identifier des semences résistantes au changement climatique et les multiplier pour assurer la sécurité alimentaire pour la zone du projet.

Objectifs du projet

  • Identifier les semences résistantes au changement climatique pour la zone du projet et capitaliser pour utiliser ces semences à l’échelle nationale
  • Développer un plan durable de sécurité écologique et économique incluant le développement et la conservation de semences résistantes au changement climatique, l’agriculture biologique et le développement marketing d’activités génératrices de revenus pour les femmes
  • Renforcer les capacités des communautés marginalisées par la sensibilisation et la diffusion d’informations sur le changement climatique, l’agriculture biologique et la conservation de la biodiversité.

Résultats attendus et activités

  • Identifier et sélectionner 5 semences locales résistantes aux sécheresses et inondations: riz, blé, maïs, millet et légumes. Former des gardiennes de semences à la sélection, la multiplication et conservation des semences et les distribuer aux 200 paysans bénéficiaires du projet. Documenter le projet pour une large diffusion.
  • Former 200 paysans marginalisés, dont 80% de femmes, mettre en place 160 potagers et soutenir le marketing des productions biologiques, former 50 paysannes à la transformation alimentaire et continuer le soutien et le suivi aux 486 paysans formés durant la première phase du projet.
  • Mener des campagnes de sensibilisation, 5 jardins de démonstration dans les écoles, des expositions dans les festivals locaux, de la sensibilisation en France.

Parties prenantes

Navdanya et SOL sont maintenant partenaires depuis plus de 10 ans et ont mis en œuvre la première phase du projet les Graines de l’espoir.

Navdanya Trust a été créé en Inde en 1991 à l’initiative de Vandana Shiva, récipiendaire du prix Nobel alternatif en 1993. L’organisation est présente dans 16 États de l'Inde, avec environ 500.000 petits agriculteurs biologiques associés -essentiellement des agricultrices- et travaille en collaboration avec de nombreuses organisations locales et nationales.

Le rôle principal de Navdanya sera de coordonner le projet sur place et d’offrir un appui technique. Deux organisations locales auront en charge de mettre en œuvre les formations de conservation de la biodiversité sur le terrain, dont l’équipe de la ferme expérimentale de Dehra Dun.

Solidarité se chargera du suivi, de l’évaluation technique et comptable et de la communication du projet.

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 10 000 € pour l’année 2016, soir 18% du budget global. Elle s'est engagée à soutenir les 3 années du projet.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg