Chargement en cours

Micro-ferme urbaine pédagogique

Micro-ferme urbaine pédagogique - France

2016_05_21ATELIER_PAPILLONS_ROMAINVILLE-14.jpg

LE PAYSAN URBAIN

C’est la rencontre entre le porteur de projet en agriculture urbaine, Benoît Liotard, et le Réseau Cocagne qui défend la réinsertion professionnelle par le maraîchage biologique, qui a donné naissance à l’association Le Paysan Urbain en 2014. Structure d’agriculture urbaine, elle développe des fermes urbaines agroécologiques, économiquement viables, socialement responsables et inscrites dans leur territoire tout en étant connectées aux agriculteurs ruraux et péri-urbains.

L’association a pour objet de promouvoir le développement durable notamment via une agriculture et une alimentation de qualité, équitable, écologique, locale et accessible. Elle conceptualise, développe, installe et exploite des sites de production agricole urbains. Toutes les productions agricoles développées par Le Paysan Urbain respectent les équilibres naturels et les principes de l’agroécologie.

LE PROJET

L'association Le Paysan Urbain développe un projet de micro-ferme à Romainville près de Paris depuis 2014 où deux volets principaux sont mis en place: la production de micro-pousses comme support d’insertion par l’activité économique et la sensibilisation aux enjeux du développement durable via un jardin pédagogique et participatif. Le projet participe ainsi à l’élaboration d’un modèle technique et économique d’agriculture urbaine créateur d’emplois, d’insertion locale et répondant à des enjeux sociaux, alimentaires et écologiques.

Après un an d’activité et après avoir reçu l’agrément « atelier et chantier d’insertion » en mai 2016, Le Paysan Urbain entre dans une nouvelle phase de développement de la micro-ferme urbaine de Romainville : animations, structuration du modèle social et approfondissement du modèle environnemental. 

Galerie Photo

2016_05_21ATELIER_PAPILLONS_ROMAINVILLE-14.jpg
2016_05_21ATELIER_PAPILLONS_ROMAINVILLE-25 small Q.jpg
2016_05_21ATELIER_PAPILLONS_ROMAINVILLE-32.jpg

Localisation

Le Paysan Urbain est installé en Seine-Saint-Denis à Romainville, sur le territoire du grand Paris (Est Ensemble), dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.  

Contexte

Longtemps territoire de développement industriel de la région parisienne, la Seine-Saint-Denis a été fortement impactée par la désindustrialisation des années 70 puis par la tertiarisation du territoire. Cependant si cette mutation a permis au département de renouer avec la croissance de l’emploi et de s’intégrer à la dynamique économique métropolitaine, l’intégration économique ne bénéficie pas aux habitants. Le taux de chômage de 13% en 2014 est structurellement supérieur aux moyennes régionale (8,7%) et nationale (10,5%). Au sein du département on note un déficit de structures d’insertion permettant d’accompagner les personnes les plus éloignées de l’emploi vers le marché du travail.

Ainsi, la rencontre, en 2014, entre le porteur de projet en agriculture urbaine, Benoît Liotard, et le Réseau Cocagne qui défend la réinsertion professionnelle par le maraîchage biologique, a donné naissance à l’association Le Paysan Urbain. Le projet de micro-ferme urbaine a été initié dès 2014 et ils ont lancé en 2015 une étude-action de six mois qui a permis de préciser les contours du projet et d’affiner le modèle. La première ferme urbaine Cocagne voit le jour en 2016 à Romainville et obtient la même année l’agrément « atelier et chantier d’insertion ».

Le projet veut répondre à différents besoins du territoire : la création d’emploi d’insertion, des besoins de lien social, d’ouverture du quartier sur l’extérieur, de développement de coins de nature en ville, de rencontres, de sécurité alimentaire, de sensibilisation à l’environnement, etc. 

Objectifs du projet

  • Démontrer la faisabilité d’une production maraîchère urbaine agroécologique comme support d’insertion sociale et professionnelle.
  • Rendre l’agriculture urbaine accessible au plus grand nombre et à moindre coût.
  • Créer du lien social entre les habitants du quartier (générations, catégories socio-professionnelles, nouveaux arrivants, etc.).
  • Etudier les rendements du jardin dans l’objectif de démultiplier le modèle, à même d’augmenter la sécurité alimentaire et la santé des habitants.
  • Améliorer le cadre de vie des habitants en végétalisant les espaces délaissés.
  • Sensibiliser les habitants aux enjeux du développement durable. 

Résultats attendus et activités

Sur le volet production de micro-pousses et mise en place d’un jardin pédagogique, la micro-ferme permettra de :

  • créer 5 à 10 postes de salariés en insertion entre 2016 et 2018,
  • tester différentes techniques de culture potagère en créant des modules à partir de matériaux recyclés pour démontrer la faisabilité de l’agriculture urbaine à moindre coût,
  • créer un cycle vertueux de production/reproduction notamment en mesurant la quantité de légumes frais produits par technique productive.

Sur le volet sensibilisation des habitants, le projet ciblera les habitants du quartier prioritaire de la ville, les jeunes et les publics isolés en mettant en place :

  • des ateliers intergénérationnels et multi-public en collaboration avec d’autres structures locales (centres de loisirs, maisons de retraite, écoles, maisons de quartier, etc.),
  • deux nouveaux espaces de jardins en bac dans les quartiers prioritaires,
  • des supports pédagogiques lors des ateliers, sur les sites des partenaires et sur les réseaux sociaux. 

Parties prenantes

Partenaires techniques

  • Baluchon entreprise d’insertion : appui à la construction des parcours d’accompagnement socio-professionnel
  • Agroparistech : suivi et conseil sur les techniques productives
  • A table citoyens : montage d’ateliers de sensibilisation communs
  • Réseau Cocagne : aide à la construction et à la recherche de financement
  • Maison de quartier et CCAS : partenariats locaux pour l’animation des ateliers

Partenaires financiers 

  • La ville de Romainville et la communauté d’agglomération d’Est Ensemble
  • Le département de Seine-Saint-Denis
  • L’Etat dans le cadre de la politique de la ville
  • Diverses fondations privées

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 5 000 € pour l’année 2017, afin de soutenir la conception des supports pédagogiques voués à la sensibilisation des habitants.  

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet

Pas d'actualités pour le moment