Chargement en cours

L’homme qui plantait des arbres

L’homme qui plantait des arbres - France

hq photo FLP 2.jpg

COMPAGNIE THEATRE DES TURBULENCES

Depuis 1997, spectacle après spectacle, Stella Serfaty, directrice artistique de la compagnie Théâtre des Turbulences articule son travail autour d'une problématique citoyenne et politique : comment utiliser l'outil théâtre comme vecteur de sensibilisation et de transformation sociale ? Par sa volonté de "dévoiler le sens caché des choses", comme le disait Bourdieu, elle s'est intéressée aux auteurs contemporains, aux témoignages et à l'héroïsme du quotidien. Ainsi certaines thématiques abordent l'écologie et les discriminations. 

La compagnie Théâtre des Turbulences met en scène des spectacles interactifs grâce à des outils innovants d'information sur les thématiques abordées : le public est positionné comme partie prenante et acteur des spectacles. Chaque représentation est suivie de temps d'échanges autour de "points de rencontre", accompagnés par des associations et ONG partenaires. Des ateliers pour enfants sont également organisés dans les écoles et bibliothèques. 

LE PROJET

Le nouveau spectacle porté par la compagnie Théâtre des Turbulences porte sur des problématiques écologiques : il s'agit d'un Spectacle-Campagne pour des spectateurs responsables de l'environnement, interprété par une comédienne et une plasticienne-marionnettiste, suivi d'un temps de partage avec le public et des intervenants spécialisés. Le spectacle est tiré du texte "l'Homme qui plantait des arbres" de Jean Giono.

Cette fable écologique et humaniste est un formidable outil éducatif à destination des enfants et des jeunes et suscite un large écho à notre époque où la déforestation fait rage et l'eau vient à manquer. Les spectateurs seront au cœur du spectacle : le but est de prendre conscience que nos gestes quotidiens influencent notre relation à l'environnement. L’objectif est de sensibiliser les enfants, les jeunes et les adultes qui les accompagnent et les inciter à agir en faveur de l’environnement pour un meilleur vivre ensemble. La prise de conscience est essentielle. Toucher au cœur, au sensible pour enclencher l’action. 

Galerie Photo

Hq jardin partage 2.jpg
HQ jardin partage? 3.jpg
Hq jardin partage?e.jpg
hq photo FLP 2.jpg
hq photo FLP 3.jpg
hq photo FLP 4.jpg

Localisation

L’association agit de manière prioritaire en Ile de France, dans des territoires comprenant des banlieues classées en zones sensibles : Montreuil sous Bois, Bondy, Aulnay-sous-Bois, Tremblay, Gagny, etc. La compagnie, avec ses spectacles et ses ateliers, va à la rencontre des jeunes de toutes origines et œuvre pour l’accès à la culture à tous. C’est pourquoi le projet commencera sur ce territoire pour être ensuite diffusé sur la France entière. Le travail se fera avec le concours des éducateurs spécialisés, des enseignants, des associations partenaires et des familles. 

Contexte

La Compagnie aborde depuis plusieurs années les questions environnementales dans ses spectacles. Dans le sillage de la COP 21, il lui semble encore plus urgent de sensibiliser à la réalisation d’actions concrètes pour préserver la planète et mieux vivre ensemble. Elle souhaite véhiculer le message suivant aux enfants et jeunes générations : la destruction de la nature n’est pas irréversible, et aujourd’hui des hommes et des femmes, parfois par de très petits gestes, participent à la sauvegarde de la nature, de notre terre.

Ainsi le texte « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono a été comme une évidence. Il suscite un large écho à notre époque où la déforestation fait rage et l’eau vient à manquer. Il nous apprend que les arbres sont source d’eau. L'arbre est un fondement du développement humain, et l'une des bases de l'écologie, un acteur économique et social universel. En plus de produire de l'oxygène, la forêt contribue au maintien des espèces animales et végétales, à la régulation du cycle de l'eau, à la protection des sols et au grand équilibre climatique, des éléments indispensables pour pérenniser l'écosystème de notre planète et la vie des hommes.

Bien souvent, les problématiques écologiques sont très peu abordées dans les zones sensibles, ce qui sera la priorité pour le projet. Le spectacle sera ainsi proposé dans divers lieux de la cité en extérieur et en intérieur : préaux des établissements scolaires, centres sociaux, jardins, squares, jardins partagés, Maisons de l'Environnement et autres lieux citoyens et d'éducation populaire.

Le Spectacle-campagne utilisera divers outils pour faire participer le public : une plasticienne agira au fur et à mesure du spectacle et construira des sculptures de forêt réanimée en matériaux de récupération qui seront dévoilées en fin de spectacle, le public construit sa propre assise (tabourets en carton compostable) et accompagnera le spectacle avec des actes, temps d’échange collectif en fin de spectacle, mise en place d’ateliers.

Objectifs du projet

A travers à la fois « un spectacle » et « la campagne » - toutes les activités mises en place en parallèle du spectacle dans les structures scolaires et périscolaires -, les objectifs fondamentaux sont de :

  • sensibiliser des enfants et adolescents à la protection de l’environnement, prise de conscience, analyse critique de l’information et désir de créer du lien entre les individus et la nature
  • permettre aux enfants et adolescents habitants des zones dites sensibles d’avoir accès à des spectacles de qualité qui leur donnent envie d’aller au théâtre et d’œuvrer en groupe à des actions de protection de l’environnement, gagner en confiance en soi, développer la créativité, apprendre sur le monde vivant, s’épanouir. 

Résultats attendus et activités

Concernant le spectacle :

  • Assister à une représentation du spectacle-campagne et participer à un débat d’idées après la représentation
  • Etre actif pendant la représentation pour créer « ensemble »

Concernant la campagne :

  • Participer à un débat d’idées après une représentation du spectacle-campagne, avec l’éclairage de militants, citoyens bénévoles, sociologues, philosophes ou acteurs professionnels engagés sur les questions liées à l’environnement
  • Participer à des ateliers : ateliers d’écriture autour de la fable et de l’arbre avec une paysagiste, atelier de fabrication de bombes à graines, atelier de sculpture végétale
  • Visionner un film selon les âges : le sel de la terre, le Lorax...
  • Faire un jeu collectif « L’Equilibro », visant à sensibiliser les enfants au thème du réchauffement climatique.

Parties prenantes

  • Les villes qui souhaiteront être partenaires et accueillir le spectacle.
  • La Coordination de l’Eau Ile de France, association qui permet une mise en réseau des citoyens et associations autour de la ressource en eau en Île-de-France et sur tout le territoire français.
  • La fondation Danièle Mitterrand France Libertés, qui défend le droit à l’eau, bien commun de l’humanité, et développe des outils pédagogiques.

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 5 000 € pour l’année 2016 afin de participer aux frais de l’équipe et de fonctionnement.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet

Pas d'actualités pour le moment