Chargement en cours

La nature, c’est la classe !

La nature, c’est la classe ! - France

Ame?nagement_coin_repos_lecture_Zillisheim.JPG

L'ARIENA

L’ARIENA, créée en 1977, est une association de droit local forte de 15 salariés et a pour objet de contribuer à l’éducation de citoyens conscients et responsables, capables de faire évoluer leurs comportements à l’égard de leur environnement. Elle initie et promeut le développement, la cohérence et l’efficacité des actions d’éducation à la nature, à l’environnement, au patrimoine, en particulier au patrimoine naturel, en Alsace.

L’association représente les associations alsaciennes d'éducation à la nature et à l'environnement, elle anime le réseau associatif de bénévoles et professionnels, elle conçoit et coordonne des outils pédagogiques d'aide au montage de projet, et elle forme les animateurs, techniciens, personnels et intervient dans les établissements scolaires, les universités, les filières d'apprentissage.

LE PROJET

La nature, c’est la classe ! Dans un contexte scolaire, la « classe » évoque souvent un espace fermé symbolisé par la salle de classe. La nature est pourtant source de développement pour l’enfant ainsi qu’une source d’apprentissage dont chaque enseignement peut s’inspirer pour atteindre ses objectifs scolaires. On parle aujourd’hui d’un syndrome de manque de nature chez les enfants. Il est donc temps de montrer que la nature, c’est la classe ! Partant de ce constat, l’Ariena propose un projet expérimental sur 3 ans, en partenariat avec six établissements scolaires et périscolaires, afin de légitimer les approches actives et de mise en contact avec le dehors dans les processus éducatifs, scolaires et d’apprentissage. A l’issu de ce projet, la mutualisation et le partage des expériences existantes, la formation des parties prenantes et les expérimentations sur le terrain permettront la création d’un guide qui sera, ensuite, diffusé et valorisé au sein des instances éducatives. 

Galerie Photo

Chercher_des_idees d
comme_les_bucherons-Drulingen - copie.jpg
Cre?er_imaginer_Drulingen.jpg
Fouiller_explorer_Harthouse.JPG
Grimper_construire_ame?nager_Harthouse.JPG
construction du parcours pieds nus_Drulingen- copie.jpg

Localisation

L’association est basée à Sélestat dans le Bas-Rhin et rayonne sur toute la région Alsace en soutenant le réseau associatif de l’éducation à la nature. 

Contexte

L’apprentissage passe par l’expérience et le vécu. Cependant, les contraintes, de plus en plus fortes au sein de l’Education nationale ont rendu l’idée d’éduquer autrement que dans la classe difficilement acceptable par les enseignants alors même que l’éducation au développement durable prend place au sein des programmes depuis plusieurs années. Parallèlement, l’idée de mettre les élèves en relation directe avec la nature est de plus en plus présente et a besoin, aujourd’hui, d’être officialisée par une démarche expérimentale suivie par le Rectorat et les services de l’Education Nationale. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une crédibilisation des pédagogies du dehors auprès des instances institutionnelles et des acteurs du terrain.

Lorsqu’en février 2015, l’Education nationale a publié sa nouvelle circulaire portant sur « le déploiement de l’éducation au développement durable dans l’ensemble des écoles et établissements scolaires », l’Ariena a saisi l’occasion de mettre en avant les pédagogies du dehors en valorisant les expériences passées et en développant de nouvelles idées. 

Le projet est mis en place dans des établissements scolaires et périscolaires diversifiés (urbain, rural, maternelle, élémentaire, collège, etc.) qui créent une interaction avec le milieu qui les caractérise : certains utilisent le terre-plein à proximité de l’école, tandis que d’autres créent des espaces de nature à l’intérieur de l’école elle-même. Après analyse des possibilités de ce milieu, l’expérimentation se traduit par la mise en œuvre d’une démarche éducative amenant les jeunes à être toutes les semaines en contact avec les éléments naturels et leur donnant le temps d’apprendre de ce contact par le questionnement et les expériences qui en découlent.

Le réseau Ariena développe des approches visant à rendre le jeune acteur de son propre apprentissage, notamment par la pédagogie de projet et par le contact direct avec la nature et le terrain. Les courants pédagogiques Steiner et Montessori, ainsi que les expériences développées par Ecoconseil et Les Piverts, ont été source d’inspiration pour le réseau Ariena qui veut mettre en place des expérimentations permettant à l’enfant de découvrir son environnement et d’en tirer des apprentissages de manière individuelle et collective, et de les partager avec les autres enfants et enseignants. 

Objectifs du projet

  • Expérimenter de nouvelles approches éducatives facilitant un contact hebdomadaire avec la nature. À long terme, ces approches doivent se généraliser et devenir faciles à mettre en place par tout enseignant.
  • Élargir le champ des expériences déjà existantes en travaillant avec d’autres niveaux que la maternelle, et en développant ces nouvelles approches éducatives dans tous les établissements scolaires.
  • Partager et valoriser ces travaux auprès des éducateurs et de leurs instances dirigeantes.
  • Permettre aux éducateurs de mutualiser leurs expériences et de partager leurs réflexions, faire évoluer et valoriser des expériences de terrain.

Résultats attendus et activités

L’expérimentation se déroule en 3 temps. 

Phase 1 : mutualisation des expériences, des réflexions et mise en place des expérimentations. Cette phase s’est déroulée de janvier à septembre 2016. Le groupe de travail coordonné par l’Ariena, accompagné par des intervenants extérieurs a identifié les acteurs, partagé des expériences et construit le projet d’expérimentation.

Phase 2 : mise en œuvre et le suivi des expérimentations. Au cours des années scolaires 2016-2017 et 2017-2018, 6 projets expérimentaux sont menés sur le territoire alsacien et dans des établissements représentant au mieux la diversité du paysage scolaire de la région (urbain, rural, zone sensible, etc.) et touchant environ 720 élèves. Chaque projet est adapté à l’école, aux enseignants et aux possibilités proposées par le milieu.

Phase 3 : synthétise et valorisation des résultats et leur déploiement. Les synthèses des expérimentations réalisées par les enseignants, les animateurs et le doctorant permettront de dégager des éléments de méthodologie, des approches à conserver ou au contraire à améliorer. Ces résultats seront mis en évidence dans un guide à destination des enseignants et des animateurs. Afin de faciliter la démultiplication de ces projets, le groupe de travail coordonné par l’Ariena organisera des temps de formation pour les enseignants et animateurs afin de les préparer à l’instauration d’une pédagogie plus active et en contact avec la nature.

En fonction des besoins exprimés et des moyens financiers du moment, un dispositif d’accompagnement des écoles par une association d’éducation à l’environnement pourra être envisagé et mis en œuvre à l’échelle régionale.

Parties prenantes

Partenaires opérationnels : 

  • Associations du réseau Ariena engagées dans le projet et qui accompagnent les écoles
  • 6 écoles alsaciennes et 24 enseignants
  • Conseillers pédagogiques sciences et environnement d’Alsace
  • Professeurs de SVT et enseignants relais du Rectotat à l’Ariena
  • Chargé de mission éducation au développement durable du Rectorat
  • Représentants d’associations, d’écoles et de courants pédagogiques avec des approches similaires.

Partenaires financiers :

  • L’Union Européenne dans le cadre du programme FEDER
  • Les fondations Nature et Découvertes, Ensemble, Terra Symbiosis et Suez Environnement
  • Les communes qui soutiennent financièrement et matériellement leurs écoles respectives dans l’élaboration de ce projet.

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 10 000 € pour l’année 2017, afin de financer en partie les charges de personnel liées à la coordination du projet, ainsi que les prestations d’intervenants-formateurs extérieurs qui animent la démarche dans les écoles. 

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet

Pas d'actualités pour le moment