Chargement en cours

Refuges urbains

Refuges urbains - France

CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Python_022_HD.jpg

MULTI'COLORS

Créée en 2003, dans le 12ème arrondissement de Paris, l’association Multi’Colors répond à un besoin de recréer du lien entre les habitants de quartiers populaires de Paris et la nature. Sur un territoire prioritaire et dans un contexte fortement urbanisé, le projet de l’association vise à créer des jardins pédagogiques valorisant la place de la nature en ville. Ces jardins ont pour objectif de favoriser la participation des habitants dans la préservation de la qualité de vie et de l’environnement.

La mise en œuvre du projet associatif est entièrement pensé et réalisé par et avec les enfants des différents sites. Afin d’encourager l’appropriation par les enfants et leur famille des techniques de la permaculture et les principes du jardinage écologique qu’elle promeut, l’association s’appuie sur les fondements de la  pédagogie active. La récupération d’eau, le tri des déchets, le compostage, la préservation des espaces, favorisent la création d’un lieu devenant un refuge pour tous les êtres vivants et un lieu d’apprentissage et de ressources pédagogiques.

LE PROJET : REFUGES URBAINS

Refuges urbains, c’est ainsi que Multi’colors nomme les jardins pédagogiques qu’elle crée. Son projet vise à développer trois jardins pédagogiques supplémentaires proposant chacun des ateliers de jardinage, des ateliers artistiques et diverses animations axées autour de trois évènements : la semaine sans pesticides, la Fête de la nature et la Fête des jardins.

Le Refuge urbain Python, créé en 2008 dans le 20ème arrondissement, et le Jardin du Vent, mis en place en 2012 dans le 12ème arrondissement, ont été installés à proximité de résidences de logements sociaux. Le Petit Jardin du Monde qui a aussi vu le jour en 2012 présente la particularité d'être ouvert aux visiteurs. D’une superficie d’environ 400 m2 chacun, les jardins se composent d’espaces en friche, d’espaces dédiés à la culture potagère en permaculture et d’un espace libre réservé à la détente. 

Galerie Photo

CBADET_2014_Multicolors_Daumesnil_Inauguration_044_Web.jpg
CBADET_2014_Multicolors_Daumesnil_Inauguration_082_Web.jpg
CBADET_2014_Multicolors_Daumesnil_Inauguration_083_Web.jpg
CBADET_2014_Multicolors_Daumesnil_Inauguration_087_Web.jpg
CBADET_2014_Multicolors_Daumesnil_Inauguration_099_Web.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Python_007_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Python_016_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Python_035_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Python_051_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Villiot_008_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Villiot_015_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Villiot_021_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Villiot_022_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Villiot_025_HD.jpg
CBADET_2015_Multicolors_Jardins_Villiot_033_HD.jpg

Localisation

Le projet se déroule dans les 12ème et 20ème arrondissements de Paris. 

Contexte

Multi'Colors est une des premières associations d’éducation à l’environnement à avoir créé  des jardins pédagogiques au sein de grands ensembles de logements sociaux. Sa fondatrice Sylvie Faye, qui a reçu le prix Terre de Femmes de la Fondation Yves Rocher pour son travail, anciennement éducatrice de jeunes enfants formée aux méthodes éducatives actives, est convaincue que jardiner en préservant la biodiversité est un acte politique et citoyen primordial pour défendre la terre. Les premiers pas de Multi’colors ont été guidés par l’exemple de Pierre Rabhi, de Bill Mollison et David Holmgren. Le travail de Lucie Sauvé est toujours source d’enseignement comme celui de Maria Montessori ou encore de Célestin Freinet.

Depuis 2003, Multi’Colors a réalisé 14 jardins pédagogiques qui représentent une surface végétalisée d’un demi hectare et produisent suffisament de légumes pour un atelier de cuisine hebdomadaire.

En tout 900 enfants volontaires, lors d’ateliers gratuits, ont appris et apprennent avec la nature en ville en créant leur propre jardin avec Multi’colors. Les ateliers artistiques proposés ont abouti à des expositions photos sur la nature en ville, la réalisation d’un guide pratique pour jardiniers ornithologues et d’autres supports. Considérant que le jardin est un espace de vie pour tous et également un moyen de donner aux enfants des clés pour leur avenir, le projet des trois refuges urbains propose ainsi de s’inscrire dans la continuité des activités de la structure.

La moitié des familles des enfants participant au projet sont en situation de précarité économique et sociale. Dans ce contexte,  le projet vise à réduire les inégalités sociales : inégalités d'accès à la ressource que constitue les espaces verts et inégalités quant aux décisions permettant d’être acteur de la transformation de son environnement proche en impulsant la création de jardins là où vivent et jouent les enfants au pied de leur immeuble.

 

Objectifs du projet

  • Faire du jardin un lien d’apprentissage, d’épanouissement et de socialisation
  • Donner aux enfants le goût de la culture et de la nature de façon ludique et autonome
  • Sensibiliser le public à la préservation de la biodiversité

Résultats attendus et activités

  • Acquisition de compétences et de connaissances favorisant l’épanouissement, la créativité et la confiance en soi ainsi que la communication de son ressenti et de ses idées
  • Sensibilisation du public et des enfants aux enjeux environnementaux
  • Développement d’une sensibilité esthétique et d’une expression artistique
  • Développement d’une mixité sociale

Le Refuge urbain Python a accueilli une file active de 12 enfants au cours de ses ateliers et 60 enfants lors des stages organisés durant les vacances. Ses évènements ponctuels ont touché 300 personnes.

Le Petit Jardin du Monde sensibilise 12 enfants de l’école maternelle et 100 adultes lors de ses ateliers. Il réunit également 200  personnes au cours des évènements qu’il organise et offre l’occasion à de nombreux visiteurs de prendre connaissance de l’espace et de s’en inspirer le temps d’une promenade.

Le Jardin du Vent permet à 16 familles de disposer de leur propre carré potager. Son espace collectif offre la possibilité à 17 enfants entre 5 et 11 ans de bénéficier régulièrement d’ateliers d’animation. Les stages organisés durant les vacances scolaires accueillent au total 60 enfants et les évènements ponctuels profitent à environ 100 personnes.

Parties prenantes

  • Les partenaires réseau : Réseau graine Ile de France, GDI, Graine de jardins 
  • Les partenaires financiers : Ville de Paris (Direction des Espaces Verts et de l’Environnement, Direction de la Voirie et des déplacements, la Direction de la Démocratie, des Citoyens et des Territoires), Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances
  • Les partenaires financiers : Conseil régional d’Ile de France, Direction des affaires scolaires de la Ville de Paris, Mairies du 20ème et du 12ème, Ministère de l'Ecologie du Développement Durable et de l'Energie, Fondation Lemarchand, Conseil régional d’Île-de-France
  • Les bailleurs sociaux partenaires opérationnels et financiers : RIVP, Paris-Habitat
  • Les partenaires opérationnels : Equipe de Développement Locale,Maison des Associations du 12e, école maternelle Elisa Lemonier, gardiens des sites de logements sociaux, associations Curry Vavart & la Fabrique documentaire.

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 6 000 € pour l’année 2016, afin de financer le salaire de la coordinatrice, soit 7% du budget global du projet.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet