Chargement en cours

De la céréaliculture conventionnelle à l'agriculture bio et la polyculture

De la céréaliculture conventionnelle à l'agriculture bio et la polyculture - France

ferme_027.jpg

Adèle de Glaubitz

L'association Adèle de Glaubitz a une mission sociale et médico-sociale à destination de personnes en situation de handicap et des personnes en précarité sociale. Plus de 2000 personnes sont accueillies dans ses 8 établissements alsaciens depuis 25 ans. Le site de Saint-André, à Cernay, s’étend sur 140 hectares et comporte des bâtiments administratifs, de l’hébergement, un ESAT, un centre d'équithérapie, une petite ferme maraîchère de 3 hectares et une grande ferme céréalière conventionnelle de 120 hectares. Le site emploie plus de 500 personnes. Les surfaces agricoles ne sont pas aujourd’hui valorisées à leur juste valeur et font perdre de l'argent à l'association tout en ne servant pas ses missions sociales et médico-sociales et ses valeurs.

Le projet

La ferme Saint-André veut imaginer une mutation de ses terres agricoles pour y développer des activités plus vertueuses qui auront des plus-values pour ses résidents et le territoire : au plan économique, avec la création d'emplois directs et indirects incluant des personnes handicapées, au plan environnemental, avec le passage à une agriculture biologique diversifiée et à l'agroécologie, au plan social et territorial, avec l’amélioration du cadre de vie des résidents et habitants de la commune, le développement de débouchés commerciaux locaux permettant d’accroître l’offre de produits bio sur le territoire et l’accès à tous à une alimentation saine.

Galerie Photo

Vue aérienne : une partie de l’institut Saint-André entouré de champs
Vieux Thann : des cultures maraîchères sur une petite surface de 3 ha
Un point de pompage d’irrigation, enjeu important dans les cultures à venir

Localisation

La ferme Saint-André se situe à Cernay, dans le Haut-Rhin. Elle compte 126 hectares agricoles regroupés sur une seule commune, et quasiment d'un seul tenant.

Contexte

Plus de la moitié des exploitants agricoles céréaliers du Sud Alsace vont être confrontés à la question de la transmission de leur patrimoine et de leur activité d’ici quinze ans. Pour plus de la moitié d’entre eux, le repreneur est encore inconnu, or pour un jeune, il paraît difficile de racheter des investissements et du foncier sur des surfaces dépassant la centaine d'hectares. La restructuration, découpage du foncier, diversification des activités, de ces exploitations sera alors nécessaire pour faciliter les reprises. Aussi le projet de l'association se veut exemplaire et reproductible pour d'autres structures.

Pour atteindre cet objectif, l'association a sollicité l'OPABA, Rhénamap/Salsa et Terre de Liens Alsace pour être accompagnée dans son projet et orientée vers des activités porteuses de sens et permettant d’atteindre un équilibre financier. Après une première étape de diagnostic et d'analyse du contexte en 2018, les prestataires proposeront des projets types en 2019 et accompagneront l’association dans leur mise en œuvre en 2020-2021.

Objectifs du projet

  • Etude de faisabilité
  • Choix d’un ou de plusieurs projets agricoles
  • Mise en œuvre du ou des projets

Résultats attendus et activités

  • Réalisation des diagnostics, étude des modalités de gestion du site, rédaction des scénarios-types d’évolution du site, mise en œuvre des recommandations pour permettre la conversion à l'agriculture biologique et la restauration agroécologique du site
  • Etablissement de la liste des projets possibles, avec ou sans porteurs de projet identifiés, priorisation des critères de sélection des projets, organisation de visites, présentation des scénarios retenus
  • Rédaction de plusieurs appels à projets, sélection des projets, intégration des projets dans une démarche territoriale

A terme, une dizaine de porteurs de projets travailleront ensemble sur le site, et mettront en commun du foncier, des bâtiments, du matériel, pour permettre des économies d’échelle. Les produits seront valorisés auprès de la cuisine centrale. Les porteurs de projets identifiés auront une forte sensibilité à l’inclusion des publics et envisageront dès la construction de leur projet les liens avec le public de l’institut.

Parties prenantes

Partenaires financiers :

  • Fondation Macif

Partenaires techniques :

  • l'OPABA
  • Rhenamap/Salsa
  • Terre de Liens Alsace
  • Le pôle conversion AB de la Chambre d'Agriculture d'Alsace
  • La Mission eau
  • Le Pays Thur-Doller
  • Le service développement économique de l’agglomération de Mulhouse

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 5 000 € pour l'année 2019, pour financer l’étude de faisabilité, le choix du modèle agricole et la mise en œuvre du projet de transition agricole de la ferme de Saint-André.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet

Pas d'actualités pour le moment

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialité X