Chargement en cours

Des mini-camps à la ferme pour tous

Des mini-camps à la ferme pour tous

jardin-de-la-bardonnie?re-bois-de-cene?-02.jpg
mer. 30 août 2017

Association : CEMEA Pays de la Loire

Faisant le constat que de nombreuses colonies de vacances imposent une surenchère d’activités coûteuses, menées à un rythme frénétique, sans tenir compte du rythme des enfants ni des possibilités du lieu d’accueil, le CEMEA Pays de la Loire veut ralentir la cadence en proposant des mini-camps abordables, en immersion dans la nature, qui permettent aux enfants d’avoir une emprise sur leurs vacances.

Attaché au CEMEA national (Centre d'Entrainement aux Méthodes d'Education Active), organisme de formation des animateurs, le CEMEA Pays de la Loire est un mouvement d’éducation nouvelle qui s’inspire des pratiques pédagogiques de Steiner, Montessori et Freinet. L’association compte 30 salariés permanents, 8 services civiques et plus de 400 bénévoles « militants », pour la plupart animateurs volontaires dans les camps de vacances.

En plus des actions de formation, le CEMEA coordonne des groupes de recherche-action, ouverts à tous, salariés et bénévoles, qui testent des pratiques innovantes d’éducation nouvelle. C’est dans ce cadre que le groupe « Bases de loisirs » se réunit plusieurs fois dans l’année pour organiser, durant la période estivale, des mini-camps à la ferme en partenariat avec des agriculteurs locaux.

Du camping à la ferme

Dans les « bases de loisirs » proposées par le CEMEA, les enfants sont responsabilisés : on leur confie les menus, la préparation des repas, la vaisselle. Ils sont en contact permanent avec la nature et profitent de ce qu’offre le lieu. Les enfants s’installent pour 5 à 7 jours sur l’exploitation et font du « camping à la ferme ». Ils dorment dans des tentes, font la vaisselle sur un vaisselier en bois – construit auparavant par des animateurs en formation, il est ensuite amélioré par les enfants eux-mêmes –, et se réunissent dans des « marabouts » en toile. Les activités sont nombreuses, variées et au choix des enfants : entre nourrir les ânes et les poules, observer les animaux de la mare, aider l’agriculteur hôte à cueillir les fruits rouges ou encore l’accompagner sur le marché de producteurs, chacun y trouve son compte. Libres de se lever à l’heure qu’ils veulent le matin et de choisir en autonomie leurs activités, les enfants se sentent traités en adultes responsables. Leur séjour devient ainsi plus intéressant et ils profitent sans stresser de ces vacances au cœur de la nature. 

En coopération avec les centres de loisirs, le CEMEA identifie les agriculteurs qui sont prêts à accueillir des enfants sur leur exploitation. Sur la base, le camp est animé par une équipe recrutée par le centre de loisirs, à laquelle s’ajoute un animateur nature du CEMEA qui va proposer des animations aux enfants et jouer le rôle de courroie de transmission entre l’agriculteur et l’équipe d’animateurs du camp. Les centres de loisirs intéressés réservent des dates dans les différentes exploitations pour des groupes de 30-35 enfants au maximum. L’opération rencontre un fort succès : cette année encore, le CEMEA a dû refuser les candidatures de centres de loisirs, le planning étant complet.

La ferme de la Bardonnière, un havre de paix pour les enfants

Au Bois de Céné, Louise, ancienne animatrice de colonie de vacances, est maintenant agricultrice en maraîchage bio. Depuis 2015, elle accueille des groupes d’enfants en base de loisirs sur son exploitation : le jardin de la Bardonnière. Pour elle, les enfants apprécient particulièrement le fait de se sentir libres lors du mini-camp. Ils gagnent en autonomie et en confiance, se montrant plus à l’aise dans la nature à la fin du séjour. Puisqu’ils choisissent leurs activités, ils s’y intéressent plus et s’y investissent davantage, rendant leur expérience à la ferme plus marquante.

Louise est ravie de renouer avec son ancien métier et enthousiaste de partager, avec les enfants, la vie à la ferme où elle mène des expérimentations en permaculture, phyto-épuration, etc. Elle fait également partie d’Accueil Paysan et propose du camping écologique à la ferme, faisant de son exploitation un lieu de rencontre et d’échange. Très engagée dans le projet de « base de loisirs », Louise participe activement à l’amélioration du projet. Un véritable partenariat s’est créé entre elle et les animateurs du CEMEA et ils sont sans cesse à la recherche d’idées et de nouvelles activités à proposer aux enfants.

Proposition originale, les « bases de loisirs » du CEMEA de Nantes élargissent l’offre des camps de vacances en les rendant accessibles à tous. Les enfants apprennent à renouer avec la nature et à s’épanouir dans leurs activités. Le mini-camp devient alors un moment de repos où « profiter et s’amuser » sont les maîtres-mots !

Galerie Photo

Les tentes
Construction de cabanes dans les bois